Yes, we can

(Devinette : il est de qui, ce slogan ?)

L’un de mes t-shirt irlandais exhibe un soleil souriant à lunettes, sur lequel est écrit : « Is Féidir Linn ! ». En irlandais, ça signifie plus ou moins « oui, nous le pouvons ! ».

Quand on sait le temps qu’il fait en Irlande, on se doute qu’il s’agit d’une boutade. Cette exclamation fait référence au slogan d’Obama lors de sa première campagne présidentielle.

Souviens-toi, amie lectrice qui a atteint l’âge de la puberté : le 8 janvier 2008, suite à sa défaite face à Hillary Clinton lors des élections primaires de l’État du New Hampshire, Barack Obama prononçait un discours dans lequel il mentionnait pour la première fois ce qui deviendrait le véritable slogan de sa champagne.

[Note du traducteur-ton-serviteur : le mot français « slogan » provient d’une anglicisation du gaélique « slógaidh ». Ce terme agressif très prisé dans le monde du marketing, signifie plus ou moins « mobiliser » ou « faire appel ». On le retrouve dans l’expression « sluagh gairm », qui désignait le cri de ralliement des clans irlandais et écossais. D’ailleurs le terme « slógaidh » est présent dans le texte de proclamation de la République irlandaise de 1916.]

Or l’été dernier, en Espagne, alors que j’arborais fièrement mon t-shirt ensoleillé, un ibère (pubère lui-aussi) m’a posé la question que tous les linguistes qui portent ce genre de t-shirt attendent : qu’est-ce que ça veut dire ?

Tout heureux de pouvoir enfin étaler ma science, j’ai répondu que c’était du gaélique irlandais, et que ça signifiait : « oui, nous le pouvons ».

Le regard de mon interlocuteur s’est éclairé : « Es por lo de Obama o por lo de la Roja ? » [c’est à cause d’Obama ou de La Roja ?] Comme tu le sais, « la Roja », c’est le surnom que les Espagnols ont donné à leur équipe nationale.

Or, le 29 juin 2008, alors même qu’Obama se prépare pour les élections présidentielles de septembre, se déroule un événement sportif tout aussi important : la finale de la coupe d’Europe de Football.

L’Espagne, dont l’équipe a échoué en demi-finale lors de la dernière coupe du monde, est gonflée à bloc. Tout le royaume est uni, Basques, Galiciens et Catalans itou, tous soutiennent la Roja.

Un slogan passe en boucle sur toutes les chaînes de télé et de radio, repris par toutes les publicités qui parrainent la Roja :

Podemos, si, Podemos, si, ¡España! ¡España!

[Note post-scriptum du traducteur-ton-serviteur : depuis janvier 2014, Podemos est aussi un parti politique d’Espagne, membre du groupe de la Gauche unitaire européenne/Gauche verte nordique au Parlement Européen. Lors des élections municipales de 2015, Podemos a choisi de ne pas présenter ses propres listes, préférant soutenir des plateformes citoyennes locales. L’une d’elle a remporté la municipalité de Barcelone. En Espagne, la politique n’est pas encore tout à fait devenue une profession.]

Tu connais la suite. Non seulement l’Espagne réitère le doublé français Coupe du monde-Championnat d’Europe, mais en 2012, elle a conservé son titre de championne d’Europe.

La question me taraudait : le Josh Lyman d’Obama s’était-il inspiré des slogans publicitaires ibères, ou ces gars-là (on te parle de pub, ça devrait t’intéresser Jacques ?! ) se sont-ils inspirés de la campagne présidentielle étatsunienne ?

Quand j’ai posé la question à mon fils, il m’a répondu que tout ça c’était de la resucée car ici, au Royaume-Uni, le slogan était célèbre depuis 1999, année de naissance d’un certain Bob le bricoleur.

bob-the-builder-meme-1798227

Advertisements
Yes, we can

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s