Le concepteur de lumière

À M. Herbert Cybulska, Président de la Professional Lighting Designers’ Association

Monsieur Cybulska,

Je constate que votre institution cherche à établir l’activité des spécialistes de l’éclairage en tant que profession. De ce point de vue, la traduction française de votre Déclaration du statut officiel de la profession de concepteur lumière est un outil important pour tous ces professionnels qui, comme la plupart d’entre nous, ne sont pas bilingues.

Toutefois, je souhaite porter à votre attention un détail important : la traduction française de cette Déclaration, publiée sur le site web de votre institution, est certainement une référence en termes de contenu, mais pose des problèmes du point de vue linguistique.

Voici pourquoi :

1. Le néologisme « concepteur lumière » est un calque littéral de l’anglais. Dans les textes français officiels, ce type de néologisme est généralement évité au profit d’une structure grammaticale plus usitée qui se construit avec une préposition : le complément du nom (on dit « une tasse de thé » plutôt qu’ « une tasse thé »).

2. En français, les noms composés s’écrivent avec un tiret. Par conséquent, on écrit « concepteur-lumière », et non « concepteur lumière » comme votre institution l’écrit dans sa Déclaration.

3. En français, deux noms communs formant un mot composé prennent généralement tous deux la marque du pluriel : on écrit « les concepteurs-lumières », et non « les concepteurs lumière » comme votre institution l’écrit dans sa Déclaration.

N.B. : certaines exceptions existent. Cependant, les textes officiels rédigés en français de France ont tendance à suivre les recommandations de l’Académie française plutôt que celles des institutions anglophones.

4. Le gouvernement français recommande d’utiliser le terme « concepteur de lumière » pour traduire le terme anglais de « lighting designer » (cf. Journal officiel de la République française, 16 octobre 2011).

5. « Design » est un mot-valise très ambigu. Le mot anglais est certes souvent traduit par « conception », mais en réalité, le français n’a pas besoin de mot composé, car il utilise depuis longtemps le terme « éclairagiste ». C’est un synonyme très utile de « concepteur de lumière » et vous le trouverez dans de nombreux textes officiels et pièces contractuelles de projets français.

Cela dit la langue française n’appartient à personne – libre à vous de l’utiliser comme bon vous semble.

En espérant avoir éclairé votre lanterne, veuillez agréer, Monsieur le Président, mes salutations distinguées.

 

Publicités
Le concepteur de lumière

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s