Les traductions « à la con »

Pourquoi les médias terriens traduisent toujours « this shit » par « cette merde » alors que c’est simplement « ce truc » ? (Stupeflip, Soulèvement de la Région Nord, 2005)

Force est de l’avouer, les Parisiens bilingues sont doués pour les traductions « à la con ».

Un exemple glané sur la toile : Lire la suite « Les traductions « à la con » »

Les traductions « à la con »

Le meilleur ami du traducteur

Si tu ne devais traduire qu’à l’aide d’un seul outil, lequel choisirais-tu ?

Question déchirante stupide, n’est-ce pas ?

Ils sont nombreux à se disputer la première place : les dictionnaires de français, les dictionnaires bilingues, le Grevisse, le Meertens, le Besherelle, les dictionnaires techniques… La liste est interminable.

Après mûre réflexion, et avec le couteau sous la gorge, je pense que je choisirais un dictionnaire des synonymes comme le Crisco : ô précision du synonyme ! Ô justesse de la nuance ! (Oh, t’en fais trop là.) Lire la suite « Le meilleur ami du traducteur »

Le meilleur ami du traducteur

Our philosophy

Gare ! Gare ! Gare ! Là c’est du mastoc ! C’est pas du Ronsard, c’est de l’amerloque !

Les pays anglo-saxons ne jugent pas nécessaire d’enseigner la philosophie à l’école, car la philo, ça ne sert à rien. Du moins d’un point de vue purement productif.

Par conséquent, seuls ceux qui s’intéressent au sens de la vie, à la recherche du bonheur, à l’existence de Dieu ou de dieux, à l’intérêt d’étudier les phénomènes physiques que nous percevons, à toutes ces questions que tu n’as pas le temps de te poser ami lecteur hyper-bizi, seuls ceux-là utilisent le terme « philosophy » dans son sens premier. Lire la suite « Our philosophy »

Our philosophy

Entretien avec les Piles intermédiaires

[Note, 22 mai 2013: cher lectrice/lecteur de la Poutre dans l’oeil, si comme moi tu es un fan des Piles intermédiaires, sache que tu peux voter pour Tatie les Piles dans le cadre du « Top 100 Language Professional Blogs 2013 » ]

Ami lecteur amateur de photos croustillantes, j’ai réussi à obtenir des photos d’Angelina Jolie et de George Clooney en train de se livrer à des pratiques peu avouables (Aaaaah!). Malheureusement, Berthelée est tombée dessus alors qu’elle voulait photographier le dernier né de l’OMA. L’appareil a fini dans les toilettes et je ne pourrais pas récupérer les photos avant quelques semaines (Rhôôôô!). Heureusement, en attendant, les Piles intermédiaires ont accepté de répondre à quelques unes de mes questions (Aaaaah!).

Les Piles intermédiaires, pour ceux qui ne connaissent pas encore, c’est un blog traitant de traduction, de langues, de littérature, de cinéma et de sous-titrage. C’est dense, c’est régulier et ça contient tous les ingrédients qui vous remettent un traducteur d’aplomb. Lire la suite « Entretien avec les Piles intermédiaires »

Entretien avec les Piles intermédiaires

Clear writing : rédiger clairement ?

Ah le grand nettoyage de printemps, on retrouve des perles qu’on avait laissées de côté.

Parmi celles enfouies sous ma pile de revues professionnelles, j’ai retrouvé une copie de la première édition de Languages and Translation (septembre 2010), le magazine de la Direction générale de la traduction (DGT) de la Commission européenne, qui était consacré au « Clear writing », une campagne pour « changer durablement les habitudes de rédaction au sein de l’institution », selon les mots de la rédactrice en chef, Anabela Pereira. Lire la suite « Clear writing : rédiger clairement ? »

Clear writing : rédiger clairement ?