Test : découvre ton profil linguistique

What type of language speaker are you? Take the test in English here

À l’occasion de la Journée européenne des blogs multilingues, le traducteur ton serviteur te propose un test dont la prétention principale est d’injecter un peu de doute platonicien (attention, ça rend accro) dans le gras de tes convictions linguistiques et par là même, de te donner une vague idée de la caractéristique dominante de ton profil linguistique, ce qui, tu as d’ailleurs bien raison de me le faire remarquer amie lectrice multilingue, n’a pas grand-chose à voir avec un test de langue. Lire la suite « Test : découvre ton profil linguistique »

Test : découvre ton profil linguistique

Respecter les langues c’est bien. Respecter les autres, c’est mieux.

Le truc à la mode, chez les linguistes, c’est de lutter pour le respect de la langue. Ce faisant, ils confondent souvent deux sentiments : la fierté et l’attachement. Un petit rappel concernant la langue des uns et des autres me paraissait nécessaire. Lire la suite « Respecter les langues c’est bien. Respecter les autres, c’est mieux. »

Respecter les langues c’est bien. Respecter les autres, c’est mieux.

Tout dépend du violoniste

Qu’ont en commun Niccolò Paganini, Jean-Luc Ponty, Ashley MacIsaac et les Rageous Gratoons ?

Le violon.

Le violon est un instrument de musique, c’est à dire un objet fabriqué en vue de s’exprimer musicalement. En effet, la musique peut être vue comme un discours, mais les instruments n’en sont que le véhicule. Lire la suite « Tout dépend du violoniste »

Tout dépend du violoniste

Une tongue dans leur face (when language becomes a commodity)

Mon germain cousin est très gentil mais pétri d’idées préconçues. Ainsi le dernier semaine, Jolitorax tentait de dire à moi que le industriel révolution s’était produit merci à le supériorité de sa langage, le anglais [en anglais dans le texte]

Afin de l’asticoter un peu, j’arguai que l’anglais ne possédait pas d’équivalent pour exprimer la nuance qui existait en français entre « la langue » et « le langage ». Jolitorax et moi, on s’aime bien mais on a toujours des mots (ce qui est le propre de la langue). Lire la suite « Une tongue dans leur face (when language becomes a commodity) »

Une tongue dans leur face (when language becomes a commodity)

Pour la défense de l’anglais

Au ton de certains de mes billets, on pourrait croire que je suis anglophobe.

En réalité, je suis pour la diversité linguistique. Je suis un fervent défenseur de l’apprentissage des langues, pour tous et dès le plus jeune âge ; non pas d’une langue, mais de plusieurs, voire d’un maximum. Je suis donc à la fois pour l’apprentissage de l’anglais et contre sa suprématie.

Pourquoi? Parce que cette suprématie tue les langues, à commencer par l’anglais.

L’anglais est la langue véhiculaire mondiale. Lire la suite « Pour la défense de l’anglais »

Pour la défense de l’anglais

Le meilleur ami du traducteur

Si tu ne devais traduire qu’à l’aide d’un seul outil, lequel choisirais-tu ?

Question déchirante stupide, n’est-ce pas ?

Ils sont nombreux à se disputer la première place : les dictionnaires de français, les dictionnaires bilingues, le Grevisse, le Meertens, le Besherelle, les dictionnaires techniques… La liste est interminable.

Après mûre réflexion, et avec le couteau sous la gorge, je pense que je choisirais un dictionnaire des synonymes comme le Crisco : ô précision du synonyme ! Ô justesse de la nuance ! (Oh, t’en fais trop là.) Lire la suite « Le meilleur ami du traducteur »

Le meilleur ami du traducteur